Choix d’investissement

by Mar 20, 2021Mini-Series

Comment choisir un investissement rentable

“Une minute pour apprendre… une vie pour maitriser.” Cette simple citation nous résume qu’est ce que c’est que choisir un investissement: Comprendre les ficelles d’investir est simple mais pour maitriser ça peut prendre toute une vie. Surtout sans une connaissance approfondie de certaines entreprises et de certains secteurs, et dans un contexte de volatilité des marchés boursiers et d’incertitude économique, choisir ses propres actions et titres peut être risqué.

En plaçant votre argent dans des fonds d’investissement, vous contribuez à répartir ce risque, car ces fonds détiennent des actions de nombreuses entreprises différentes – dans des secteurs et des pays différents – choisies par un gestionnaire de fonds compétent. Pour bien investir, vous devez trouver des placements qui correspondent à vos objectifs financiers, à votre calendrier d’investissement et à votre tolérance au risque. Le but de cet article est de vous présenter “Les notions de base de l’investissement”.

Le monde de l’investissement peut être extrêmement dynamique et en constante évolution. Mais ceux qui prennent le temps de comprendre les principes de base et les différentes catégories d’actifs ont tout à gagner sur le long terme. La première étape consiste à apprendre à distinguer les différents types d’investissements et à savoir quel échelon chacun occupe sur l’échelle des risques.

Dans l’ensemble, il existe plusieurs types d’investissements différents. Il s’agit notamment des actions, des fonds et d’obligations. Ça a l’air simple, non ?

Actions

Acheter une action d’une entreprise revient à devenir propriétaire d’une petite partie de cette entreprise. Vous obtenez des dividendes d’une partie des profits. Le reste vient augmenter la valeur de l’entreprise et donc de votre investissement. Les actions permettent aux investisseurs de participer au succès de l’entreprise par le biais de l’augmentation du prix de l’action et des dividendes. Les actionnaires ont un droit sur les actifs de la société en cas de liquidation (c’est-à-dire de faillite de la société) mais ne sont pas propriétaires des actifs.

Fonds

Un fonds commun de placement est un type d’investissement dans lequel plusieurs investisseurs mettent leur argent en commun afin d’acheter des titres. Les fonds communs de placement ne sont pas nécessairement passifs, car ils sont gérés par des gestionnaires de portefeuille qui répartissent et distribuent l’investissement mis en commun en actions, obligations et autres titres. Les particuliers peuvent investir dans des fonds communs de placement pour aussi peu que 1 000 dollars par action, ce qui leur permet de se diversifier dans une centaine d’actions différentes contenues dans un portefeuille donné. De façon plus simple investir dans un fonds revient à acheter un panier comprenant un ensemble d’actions, obligations ou autres produits d’investissement.La valeur de vos parts augmente en fonction des performances du fonds.

Obligations

Une obligation est un titre de créance représentant un prêt accordé par un investisseur à un emprunteur. Une obligation type implique soit une société, soit une agence gouvernementale, où l’emprunteur émettra un taux d’intérêt fixe au prêteur en échange de l’utilisation de son capital. Les obligations sont courantes dans les organisations qui les utilisent pour financer des opérations, des achats ou d’autres projets. De manière simplifiée souscrire à une obligation revient à prêter votre argent à une entreprise.Vous récupérez par la suite des intérêts en plus de votre investissement de base.

Les avantages et risques des investissements

Le mot investir est souvent associé au risque nous détaillons maintenant les avantages et les risques de chaque type d’investissement mentionné plus haut.

Commençant par les actions :

Tout d’abord, parce qu’en tant que co-propriétaire de la société, vous avez les droits suivants, quel que soit le nombre d’actions que vous détenez :

le droit au dividende : à hauteur de votre quote-part respective dans le capital, vous avez le droit de recevoir, chaque année, une part des bénéfices réalisés par la société. A condition bien entendu qu’il y ait des bénéfices et que la société décide de distribuer tout ou une partie de ses bénéfices. Ce qui n’est pas toujours le cas.

le droit de vote : sauf cas exceptionnels, tout actionnaire qui détient au moins une action peut assister aux assemblées générales de la société et donner son opinion sur la gestion menée par les dirigeants de l’entreprise.

le droit à l’information : si la société est cotée en bourse, elle doit vous donner certaines informations (sur sa situation financière, sa politique, etc.).

L’autre intérêt des actions – et non des moindres – est que celles-ci peuvent prendre de la valeur au cours du temps en fonction de l’offre et de la demande.

Détenir des actions comporte certains risques, en quelque sorte, vous faites un pari. Vous misez sur le fait que les actions vont prendre de la valeur et que vous allez pouvoir réaliser une plus-value importante au moment de la revente des actions. Mais vous pouvez vous tromper et perdre tout ou partie de votre investissement. Si votre degré d’aversion au risque est très élevé, mieux vaut pour vous choisir d’autres formes d’investissement.

Les fonds :

Le principal avantage des fonds d’investissement est leur gestion professionnelle. Des professionnels expérimentés gèrent pour vous à temps plein un portefeuille de titres. Les fonds d’investissement permettent de diversifier vos investissements : ils contiennent non seulement une grande variété de titres mais proposent également différents types d’approche. Enfin, vous pouvez très facilement acheter ou vendre vos parts en vous mettant en relation avec le promoteur du fonds, ou par l’intermédiaire d’un courtier, d’un conseiller financier d’une banque ou d’une compagnie d’assurances ou même en ligne à partir d’un site internet.

Par contre, vous n’avez aucun contrôle sur les fonds d’investissement : vous ne pouvez pas influer sur les achats ou les ventes et vous ne connaissez jamais la composition exacte des fonds à tout moment. Vous ne pouvez pas non plus contrôler comment le cours de vos parts évoluent à la seconde près, comme c’est le cas pour les actions.

Les obligations :

L’investissement en obligations a longtemps été considéré comme l’un des plus sûrs, surtout si l’on conserve les titres jusqu’à l’échéance. Il comporte néanmoins un certain nombre de risques.
Dans la plupart des cas, les revenus sont définis dès le départ. Cela signifie que vous savez exactement combien vous allez toucher d’intérêts dès lors que vous investissez dans les obligations. Pour cela, il est notamment nécessaire de choisir des obligations indexées sur l’inflation et qui ne perdront pas en valeur. Par contre, si vous désirez un rendement plus performant, mais plus risqué, il faut opter pour un taux variable qui pourra augmenter dans le temps et vous permettre de toucher des intérêts plus élevés.

Il se peut que l’émetteur de l’obligation ne soit plus solvable et ne puisse plus rembourser ses dettes. Dans ce cas, vous ne pourrez pas être entièrement remboursé de votre investissement. Cependant, ce risque est absent lorsqu’il s’agit d’obligations d’Etat. En effet, ce dernier étant solvable, les obligations d’Etat sont celles qui sont les plus sures, mais pas nécessairement les plus performantes.

En cas d’inflation, vos obligations vont perdre en valeur. A moins que ce ne soit des obligations indexées sur l’inflation.

Comment investir et choisir son investissement ?

Avant d’investir, assurez-vous de faire des recherches pour comprendre votre investissement :

• Comment fonctionne l’investissement.

• Comment il génère un rendement et le type de rendement attendu (gain en capital ou revenu).

• Les risques que comporte l’investissement.

• Les frais et les charges liés à l’achat, à la détention et à la vente de l’investissement.

• Le temps que vous devez investir pour obtenir le rendement escompté.

• Les implications juridiques et fiscales de l’investissement.

• Comment l’investissement contribuera à la diversification de votre portefeuille.

Lorsqu’il s’agit d’investir, vous devez décider si vous allez le faire vous-même, ou payer un professionnel pour le faire à votre place
L’avantage d’investir soi-même, c’est qu’on maîtrise toutes les décisions. Cela peut également être moins cher que de payer quelqu’un pour investir votre argent. Le risque est que vous surestimiez votre expertise et que vous ne vous diversifiiez pas.

Si vous investissez directement, il est important de planifier et de prendre le temps de faire des recherches sur vos investissements. Vous devez également suivre leurs performances.

Conclusion

Quelle que soit la nature de votre investissement, il est important de maintenir une certaine cohérence en versant des contributions régulières et en adaptant votre stratégie au fil du temps, si nécessaire.

Pour tout nouvel investissement que vous envisagez, assurez-vous de bien comprendre son fonctionnement avant d’y investir de l’argent, et ne sacrifiez jamais les piliers de votre portefeuille au cours du processus. Mais surtout, amusez-vous bien. En restant impliqué dans la gestion de votre portefeuille, vous vous assurez de rester investi sur le long terme.

Bibliography

• https://www.ing.lu/webing/content/siteing/fr/Individuals/our-solutions-/Invest/your-needs/start-to-invest/investment-categories.html • https://www.investopedia.com/articles/basics/11/3-s-simple-investing.asp • https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/marches-financiers/produits-financiers/obligations/comprendre-les-obligations/les-caracteristiques-d-une-obligation/ • https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/marches-financiers/produits-financiers/obligations/comprendre-les-obligations/les-risques-obligataires/ • https://commentobteniruncredit.com/quels-sont-les-avantages-et-les-inconvenients-des-obligations/